Bonjour, comment puis-je vous aider par Whatsapp ?

Les lectines, tirées du Paradoxe des Plantes ( Livres ).

person Publié par: stes list Dans: Diététique

Les lectines, ça vous parle ?
Le gluten, un peu plus, donc vous connaissez au moins une lectine :-).
Faisons le point sur cet ouvrage du Dr Gundry.


Les lectines sont des molécules qui peuvent, notamment, créer des inflammations corporelles.
Il s'agit de protéines végétales qui sont considérées, selon Steven R. Gundry et des études scientifiques, comme toxiques par notre organisme.


# Quelle en est la conséquence ?

L'apparition de gain de poids et des problèmes de santé divers : maladie auto-immunecardiaque et neurodégénérative notamment.
Elles se trouvent pourtant, dans des aliment considérés comme " sains " : céréalesfruitslégumes et produits laitiers.
Alors apprenez à faire le tri.

L'adage du médecin chirurgien cardiaque Steven R. Gundry est : " ce que vous cessez de manger a beaucoup plus d'importance que ce que vous allez commencer à manger " !


# Bref historique des plantes et de l'homo sapiens.

Pour comprendre la base, revenons 450 millions d'années auparavant.
Seules les plantes sont présentes à la surface de la terre, et les humains encore bien loin d'être là.
Un peu plus tard, c'est à dire, il y a seulement 90 millions d'années, les insectes apparaissent.
Les plantes, alors sans prédateur jusqu'à présent, vivaient paisiblement.
Elles n'avaient alors aucun intérêt à développer des systèmes de défenses.
Les humains apparaissent seulement hier, il n'y a pas plus de 4 millions d'années.
Autant dire que les plantes ont une large avance sur nous en terme d'évolution de l'espèce.
Nous les pensions inoffensives, pourtant, au fur et à mesure du temps, elles ont développé des moyens de défense insidieux.
Certaines peuvent vous faire mourir car elles sont carrément toxiques en contenant du poison (système de défense à court terme).
D'autres plantes, à défaut d'être mortelle, développent des défenses néfastes sur la santé de l'homme, à moyen et long terme, via leur teneur en lectine.


# Comment agit une lectine ?

Les lectines sont des protéines attirées par les molécules de sucre.
Agglomérées, elles agissent alors comme un clé dans une serrure (via la zonuline) dans nos intestins.
La porte qui s'ouvre n'est autre que la jonction entre les cellules intestinales.
Et la porte ne se referme pas, du coup, toute autre molécule (dont les LPSlipopolysaccharides, fragments de bactéries considérés comme des " petites saloperies " par le Dr) peut profiter du " courant d'air " pour se trouver dans le sang et avoir une action négative.
Les LPS, sont non désirées à ce niveau là.
Il s'en suit une certaine panique à bord au niveau du système immunitaire.
Il se prépare à batailler, sans avoir, au préalable, bien identifié la cible...et c'est un peu le problème !
Les cellules de l'immunité, affolées, rappliquent et essaient de faire le ménage, mais ce n'est pas simple à gérer.
La confusion et le désordre commencent ici !


# Nous veulent toutes du mal ? 

A l'heure où vous lisez ce dossier, vous vous dites alors que les lectines sont les méchantes.
Mais non pas forcément.
Les propriétés antivirales de l'ail viennent justement de lectines spécifiques.
En gros c'est comme dans les bactéries intestinales (microbiote) : il y a les gentilles et les méchantes.
Mais tout est une question de quantité et d'équilibre, c'est à dire d'hormèse.

Paracelse résume bien une importante loi du vivant : " C'est la dose qui fait le poison " !


# Pourquoi étaient-elles moins nocives avant ?

Revenons il y a maintenant 100 000 ans, l'homme découvre le feu et augmente alors son panel de sources alimentaire.
La température détruisant les lectines, nous reprenons alors le dessus sur l'évolution lente des plantes.
Puis, il y a seulement 1 seconde, soit environ 10 000 ans, nos principales sources originelles de plantes disparaissent.
L'agriculture apparaît, mais avec plein de nouvelles lectines que notre corps et nos bactéries intestinales ne savent pas gérer !
L'évolution génétique met bien trop de temps en rapport avec ce changement trop important et trop brutal.
Les désagréments commencent à apparaître.
L'homme a quand même des ressources puisqu'il arrive à développer des méthodes qui peuvent également détruire les lectines :

  • Via la fermentation : kéfir, fromage, miso, yaourt, choucroute...
  • Via l'élimination : des peaux, cosses, graines...

Ces méthodes, sont toujours intéressantes pour se protéger des lectines des aliments de provenance lointaine.
Car génération après génération, nous ne consommions habituellement pas ces produits " exotiques ".
Mais l'avènement du tout, tout le temps et tout de suite rend alors les choses très compliquées pour notre immunité !
Sans parler de l'oubli des capacités des protections au travers des méthodes de préparation et de cuisson.
Les céréales et les huiles végétales (pas toutes) à outrance ne sont que des " bombes à lectines " comme le dit le Dr Gundry.


# Voici maintenant les " 7 perturbateurs mortels " selon le médecin chirurgien, qui s'ajoutent à tout cela
 :

  1. Les antibiotiques à large spectre qui détruisent les mauvaises et bonnes bactéries intestinales,
  2. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) qui endommagent la muqueuse intestinale,
  3. Les antiacides gastriques qui réduisent la production d'acide, et donc la destruction des lectines et des bactéries,
  4. Les édulcorants artificiels qui déciment la qualité de notre microbiote, et donc la capacité à digérer les lectines,
  5. Les perturbateurs endocriniens favorisant les carences en vitamine D, protecteur de la paroi intestinale contre les lectines,
  6. Les OGM et herbicides qui appauvrissent la population en bonnes bactéries intestinales,
  7. La lumière bleue, qui elle, agit sur le dérèglement global de notre horloge biologique notamment le cycle jour-nuit, notre chronobiologie est mise à mal toute l'année, entraînant notamment la prise de poids.

Vous comprendrez alors aisément que l'homme fait tout pour devenir malade...et le rester !


# Comment les lectines entraînent-elle une prise de poids irrémédiable
 ?

La lectine, est un véritable stimuli au niveau du système immunitaire intestinal.
Or ce dernier a besoin d'énergie pour bien fonctionner.
Ainsi, le système immunitaire favorise la mise en réserve énergétique de cellules graisseuses sur le champs de bataille : le système digestif.
Voilà donc, en partie, pourquoi nous avons du gras qui apparait sur l'abdomen.
Qui plus est, cette graisse de réserve, via les adipocytes, auto-entretient le cercle vicieux de l'inflammation...
...et donc de la porosité intestinale en libérant des molécules spécifiques.
La boucle est bouclée pour que le prise de poids soit installée et grandissante.


# Quelle est la pire des lectines ?

Il ne s'agit pas du gluten, mais de l'agglutinine du germe de blé (WGA).
Pourquoi ?
Car elle intervient directement sur certaines pathologies cardiaques et dans la maladie cœliaque...mais pas que !
Comment s'y prend elle cette fourbe de WGA ?
Elle a le vice d'imiter à merveille l'insuline que notre pancréas fabrique :

  • Problème 1 : elle se lie sur les mêmes récepteurs cellulaires que l'insuline, elle lui prend donc sa place,
  • Problème 2 : alors que normalement l'insuline se détache, la WGA, elle, restent tranquillement sur les récepteurs,
  • Problème 3 : l'insuline n'a alors plus de place sur les récepteurs pour faire enter le sucre sanguin dans les cellules et ainsi réguler la glycémie.

  • Conséquence 1 : un état prédiabétique apparaît, voir même de diabète en cas de chronicité !
  • Conséquence 2 : les cellules graisseuses (adipocytes) alors " habillées " de leur WGA fabriquent continuellement de la graisse de réserve !
  • Conséquence 3 : le corps s'épuise et des maladies apparaissent car il ne comprend plus ce qu'il se passe.

Comment lutter contre ça ?
Il faut alors choisir des produits ne contenant pas de WGA, à base de farine blanche de blé pour le pain et les pâtes.
C'est à dire des farines NON complètes, exempt de l'enveloppe de la graine de blé, riche en fibres et lectines.
Choisir du blé raffiné, permet alors, d'éliminer la WGA qui est en très forte quantité, dans cette enveloppe.


# Comment résumer, selon le Dr Steven R. Gundry, l'apparition de prise de poids et pathologies diverses ?

  • Une consommation permanente des fruits et légumes mal choisie quelle qu'en soit la saison,
  • + Une consommation de céréales et huiles de mauvaises qualité et à outrance,
  • + L'oubli des méthodes de préparation protectrices contre les lectines,
  • + Un changement trop brutal de notre type d'alimentation,
  • + Un microbiote de plus en plus faible et déséquilibré,
  • + La présence excessive de perturbateurs corporels.

  • = Dérive incontournable de prise de poids et de développer des maladies dégénératives ou syndrome de l'intestin irritable...et pas que !


# La bonne nouvelle !

C'est qu'en changeant votre alimentation et votre mode de vie, vous retrouvez une bonne santé.
Même s'il y a évidemment des variations et tolérances personnelles (dont la qualité de son microbiote).
Retrouvez ci-dessous la " liste passe partout " des aliments considérés acceptables par le Dr Gundry :

HUILES :
Avocat,
Olive,
Foie de Morue,
Macadamia,
Noix,
Noix de coco,
Périlla,
Sésame,
Son de riz.

EDULCORANTS :
Inuline,
Stévia,
Yacon.

LEGUMES :
Cardon,
Brocolis,
Chou,
Cresson,
Roquette,
Ail,
Artichaut,
Asperge,
Betterave,
Carotte,
Céleri,
Champignon,
Chicorée,
Ciboulette,
Cœur de palmier,
Coriandre,
Echalotte,
Oignon,
Poireau,
Radis,
Topinambour,
Algue,
Basilic,
Endive,
Epinard,
Fenouil,
Laitue,
Menthe,
Mesclun,
Périlla,
Persil,
Pissenlit,
Pourpier,
Scarole.

PRODUIT LAITIER :
Beurre,
Crème bio,
Fromage de chèvre,
Yaourt de chèvre,
Fromage de brebis,
Yaourt de brebis,
Fromage frais à tartiner bio,
Ghee,
Kéfir chèvre ou brebis,
Lait de chèvre,
Mozza de buffala,
Parmesan,
Yaourt noix de coco.

NOIX 
& GRAINES
 :
Châtaignes,
Crème de coco,
Chanvre,
Lin,
Noisette,
Noix,
Coco,
Macadamia,
Pécan,
Brésil,
Olive,
Pin,
Pistaches,
Psyllium.

CHOCOLAT :
> 72% cacao.

VINAIGRES :
Tous (sans sucre ajouté).

ALCOOL :
Vin rouge,
Alcool fort sombre.

PRODUIT DE LA MER :
Anchois,
Calamars,
St Jacques,
Crabe,
Crevette,
Homard,
Huîtres,
Moules,
Palourdes,
Poisson blanc,
Sardine,
Saumon,
Thon

FARINES :
Amandes,
Arrow-root,
Banane verte,
Manioc,
Noisette,
Noix,
Noix de coco,
Patate douce,
Pépin de raisin,
Sésame.

FRUITS :
Abricot,
Agrumes (assaisonnement),
Avocat,
Cerise,
Datte,
Figue,
Fraise,
Framboise,
Passion,
Grenade,
Kiwi,
Mûre,
Myrtille,
Nectarine,
Pêche,
Poire,
Pommes,
Prunes.

VIANDES :
Autruche,
Caille,
Canard,
Dinde,
Faisan,
Œuf bio,
Oie,
Pigeon,
Poulet,
Agneau,
Bison,
Boeuf,
Gibier,
Porc (élevage respecté),


# Le jeun intermittent, que vient-il vient faire ici ?

Le Dr Gundry recommande le jeun assez fréquemment.
Il permet de mettre au repos le système digestif.
Nos ancêtres jeunaient très fréquemment, par obligation, quand ils ne trouvaient pas de nourriture.
Notre corps à été conçu de la sorte.
Jeuner permettra alors de soutenir le bon fonctionnement cellulaire tout en faisant du nettoyage.
Ceci, est valable pour bon nombre de pathologiesbénignes à graves !


# Retrouvons les 4 règles du PARADOXE DES PLANTES :

  1. Choisir les aliments les plus exempts de lectines, surtout WGA,
  2. Bichonner ses bonnes bactéries intestinales,
  3. Ne pas considérer forcément tous les fruits comme un aliment " santé ",
  4. Préférez la saison et l'agriculture qui respectent l'aliment et l'animal.


# Pour finir, mon avis personnel sur le PARADOXE DES PLANTES.

Le contenu paraît sensé, et a le mérite de bousculer toutes les connaissances acquises sur le sujet de la nutrition.
Je pense qu'effectivement dans les cas d'état physique les plus graves, le résultat peut-être spectaculaire.
Cependant, et malheureusement aussi, les personnes en mauvaise santé ne penseront, ou ne croiront pas, que l'alimentation peut leur apporter un bien-être important.
Pourtant c'est bien souvent la cause la plus importante de leurs maux.
Clairement, pour la plupart des personnes ayant une maladie inflammatoire chronique et auto-immune, cette méthode peut apporter un véritable coup de pouce.
Chaque personne est unique, il faut alors essayer cette méthode pour en apprécier plus ou moins les bienfaits personnels.
Vous ne risquez rien car l'équilibre alimentaire est respecté pour l'homme.
Une chose est sûre, l'état de l'intestin, par la qualité des bactéries habitant votre microbiote est DETERMINANTE pour prévenir l'apparition de nombreuses pathologies.

N'oubliez pas : ALIMENTATION CHOISIE + MICROBIOTE PERFORMANT + JEUN ADAPTE = sur les voies de la bonne santé !


J'espère que mon petit résumé vous a plu et vous apportera du mieux-être et de la réflexion sur le monde qui nous entoure.

Cédric
Votre BioDiététicien,


Dr Steven R. GUNDRY :

  • Le PARADOXE des PLANTES LES RECETTES, 100 recettes délicieuses pour... 285 pages aux éditions Quanto
  • Le PARADOXE des PLANTES les dangers cachés de l'alimentation "saine" à l'origine de maladie et de prise de poids. 446 pages aux éditions Quanto.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre