Que faire quand vous avez une infection urinaire (Cystite) ?

person Publié par: Cédric list Dans: Dossiers

Il s’agit d’une infection localisée dans l’urètre, la vessie ou les reins…avec une prédominance forte chez la femme pour les cystites (30 à 50 fois plus que les hommes) s’agissant principalement d’une raison anatomique. En effet, le vagin étant bien plus proche de l’anus que chez l’homme.

Elle est décelée par un simple questionnaire chez le médecin ou un ECBU permettant de confirmer la / les souches mises en cause.

Le plus connue est E.Coli, bactérie naturellement présente dans l’intestin dans 80 à 85 % des cas, Staphylococcus saprophyticus représente à elle 5 à 10 % des infections urinaires.

Les causes de la cystite sont principalement la sexualité chez les jeunes, les contraceptions au spermicide ou diaphragme, une hygiène de la sphère trop ou pas assez ainsi que la ménopause, qui par une baisse des œstrogènes diminue la couche protectrice vaginale.

  • SYMPTÔMES ET TRAÎTEMENT

Les principaux sont symptômes de l’infection urinaire, mais surtout de la cystite car c’est elle la plus représentative, sont :

- Miction impérieuse, fréquente (pollakiurie) et en faible quantité,
- Douleur lorsque vous urinez,
- Urine trouble et odeur possible par la présence de pus (pyurie),
- Trace de sang coagulé,
- Fièvre, douleurs et nausées si l’infection migre vers les reins : pyélonéphrite si l’infection se propage.

Les premiers gestes à faire sont de boire beaucoup, assurer une hygiène des 2 partenaires avec des savons adaptés puis consulter un médecin pour une prescription d’antibiotique, qui est le principal médicament recommandé.

  • LES SOLUTIONS NATURELLES QUE JE RECOMMANDE

Je recommande une approche plus globale en agissant sur différents métabolismes afin de rendre plus efficace le traitement mais aussi augmenter vos propres défenses pour la suite.

En effet, malheureusement, les antibiotiques sont efficaces à court terme car il tue la bactérie mais vous affaiblie en diminuant la quantité des bonnes bactéries qui participent à la défense immunitaire de votre corps.

Ainsi, voici mes préconisations en cas de cystite aigue :

- Alternative aux antibiotiques: argent colloïdal (oral et local), propolis, extrait de pépins de pamplemousse, origan,
- Favoriser l’élimination des germes avec le canneberge ou cranberry,
- Abaisser l’acidité pour diminuer le développement bactérien : lithothamne, jus d’herbe d’orge voir sève de bouleau,
- Augmenter ses défenses en choisissant des souches vaginales (orale et vaginale) bénéfiques via des probiotiques originaire de souche humaine.

  • L’ALIMENTATION ANTI-CYSTITE

Comme pour toutes les infections, il faudra veiller à diminuer son acidité sanguine tout en apportant des éléments booster de l’immunité et des métabolismes en général.
Ainsi, les plus efficaces sont :

- Fruits et légumes à tous les repas, c’est les meilleurs pour lutter contre l’acidité mais aussi apporter de la vitamine C naturelle indispensable à une bonne défense du corps,
- Boire de l’eau des tisanes drainantes pour favoriser l’élimination des germes dans la vessie ou des tisanes de thym qui ont une action antiseptique reconnu,
- Sodas, même et surtout light, interdit, tout comme l’alcool en général pendant la phase de crise,
- On limite fortement tous les produits sucrés du commerce, pour la suite c’est bien aussi. Choisir plutôt des baies de canneberge séchées,
- On limite viande, fromage secs, produits gras et transformés de manière globale.

Même si vous n’avez plus de douleurs ou de signes, je vous conseille de continuer votre diet et vos compléments alimentaires afin de bien nettoyer le terrain et la sphère urino-vaginale.
Entre les solutions naturelles et la diet anti-cystite pour aller l’éradiquer pour de bon.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre